carebleu.gif (55 octets) Sommaire du site
carebleu.gif (55 octets) Sommaire du N°23

vertical.gif (1044 octets)


NUMERO 23 DE NOVEMBRE 2006

_


La Maison de Paris

A Paris, nous sommes un «petit peuple» puisqu' aujourd'hui la communauté ne compte que deux religieux. Il s'agit du Père Bernard­-Marie Geffroy et de moi-même.

Le Père Bernard-Marie continue d'exercer la charge de curé de la paroisse Saint Leu-Saint Gilles, au coeur du quartier des Halles. Outre une longue indisponibilité due à une intervention chirurgicale, je crois que cette année aura été marquée par la publication de son livre «Enfin libre», relayée par différents articles de presse et émissions de radio qui lui permettent d'atteindre largement les personnes qu'il souhaitait aider en écrivant cet ouvrage.

Quant à moi, qui ai eu le dimanche de l'Epiphanie (8 janvier 2006) la joie de faire profession solennelle, ce qui marque mon engagement définitif au sein de l'Ordre trinitaire, je poursuis avec bonheur la mission qui m'est confiée à l'aumônerie psychiatrique de l'hôpital Henri Ey.

Le Frère Michel, qui était profès simple, n'a en effet pas demandé à renouveler les voeux qu'il avait prononcés pour une année, et nous a donc quittés à la fin du mois d'août. Engagé dans la pastorale de la santé, il reste au service du diocèse de Paris.

Paul-Emmanuel Leconte, qui s'est engagé définitivement dans le laïcat trinitaire lors du dimanche de la Trinité, en juin de cette année, nous rejoindra au début du mois de novembre. Il est par ailleurs envisagé qu'un religieux malgache puisse venir renforcer notre communauté de Paris.

Nous serons alors installés dans notre nouvel appartement de la rue de Bretagne (à quinze minutes de marche de Saint Leu) puisque les travaux nécessaires sont en voie d'achèvement. Ce sera un nouveau démarrage, l'objectif étant, par ce rapprochement géographique, de nous centrer davantage encore sur la vie paroissiale de Saint Leu-Saint Gilles.

Frère Marc Villa o.ss.t

< Sommaire du N°23 >